Le 17 juillet, les exploitants de la Confédération paysanne ont installé un marché éphémère au cœur de Paris. En deux heures, une tonne et demie de fruits et légumes a été vendue à des prix fixés par les coûts de production des exploitants. L’initiative vise à illustrer une proposition du syndicat : instaurer un prix minimal d’achat pour les productions agricoles. Dans le cas des...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
96%

Vous avez parcouru 96% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !