Pour le député Grégory Besson-Moreau, le rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Lactalis, les procédures d’alerte et de retrait/rappel d’aliments sont à revoir à différents niveaux. Le rapport d’enquête, présenté le 18 juillet, trace plusieurs pistes : meilleur contrôle des industriels, interlocuteur unique lors des crises sanitaires, révision...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !