Après des boucheries-charcuteries et des fromageries, la chasse a été la cible d’un antispéciste. Dans la nuit du 24 au 25 juillet, la Fédération des chasseurs (FDC) de l’Ardèche a été victime d’un feu qui a endommagé une grande partie de ses locaux. L’acte a été revendiqué cinq jours plus tard par un militant, dans un texte publié sur un site d’information libertaire...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !