Genesis Butler, une Américaine de treize ans, offrira 1 million de dollars au pape, s’il mène un carême végan, afin, écrit-elle, de « lutter contre l’une des causes du désastre écologique : l’élevage ». La somme serait versée par une fondation liée à une entreprise développant les techniques de cellules-souches. C’est-à-dire des outils biologiques qui permettent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !