« La réalisatrice, Nathalie Lay, est venue pour la première fois chez moi le lendemain de l’autorisation de l’expérimentation des abattoirs mobiles à l’assemblée en avril dernier », se souvient Emilie Jeannin. Un vote, que l’éleveuse de charolaises de la Côte-d’Or attendait avec impatience.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Peu de changements

Le marché est globalement à l’équilibre, même si l’écoulement des meilleurs animaux reste plus difficile que celui des sujets standards.