Selon leur note mensuelle diffusée le 19 septembre 2019, ce sont les fabrications destinées aux porcs qui « affichent la plus grosse progression, +5,5 %, du fait de la demande » pour les charcutiers : +7,2 % avec 283 000 tonnes sur le mois. Les volumes destinés aux volailles progressent également, de 3,5 %, et en particulier ceux pour les poulets (+4,4 %) et les poules pondeuses (+4,6 %).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !