Bruxelles estime que « la France autorise des pratiques de chasse non sélectives qui ne sont pas conformes aux exigences » de la directive “Oiseaux” sur la conservation des oiseaux sauvages et de leurs habitats. Cela concerne notamment la pratique de la chasse à la glu et au filet. Sont aussi visées les autorisations de chasse à l’oie cendrée durant les mois de février après que celle-ci a commencé sa...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !