Au matin, les faucheurs volontaires revendiquaient leur action dans un communiqué. « La presse locale m’a contacté, je ne savais même pas qu’ils étaient venus faucher chez moi », raconte Xavier Neyron, cogérant de Héliantis Expérimentations (entreprise de prestation de service en essais agronomiques), à qui appartient la plateforme saccagée.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza a frôlé les 400 €/t

Les prix du colza connaissaient un petit recul, ce mardi 10 décembre 2019 en fin d’après-midi, touchés par un mouvement de consolidation du marché, au lendemain d’une séance qui a tutoyé les 400 euros par tonne.