Cinquante éleveurs sont inscrits dans cette démarche, répartis sur la Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire avec 4 700 veaux abattus (chiffres de 2019). Dans le secteur de l’aval, le veau Bretanin regroupe 160 points de vente dont 80 % sont des bouchers artisanaux, qualifiés comme étant les « meilleurs ambassadeurs pour proposer à la vente notre veau fermier », soutiennent la présidente de la filiè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Veaux

Manque de dynamisme à l’exportation en prim’holstein

Le marché espagnol, débouché important pour nos veaux laitiers, ne montre pas de dynamisme particulier.