Si les effets de la loi EGAlim sur la répartition de la valeur ne se font pas ressentir, le texte porte d’autres applications qui sont, pour le coup, scrupuleusement suivies : depuis le 1er novembre 2019, les cantines scolaires sont contraintes de programmer un menu végétarien une fois par semaine.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !