Signé de la main du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, ce nouvel arrêté vient préciser et appuyer les précédentes recommandations annoncées en juin dernier lors du premier épisode caniculaire de l’année.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Recul de l’offre

Après une semaine d’activité chargée, les volumes ont tendance à se tasser. Dans le secteur allaitant, la modestie de l’offre empêche toute pression de la part des acheteurs. Néanmoins, les abattoirs expriment peu de besoins pour la fin du mois, endiguant ainsi une évolution positive des prix.
Votre analyse du marché - Ovins

Les prix se tiennent grâce à l’offre modeste

Comme chaque année à cette période, l’offre en agneaux de pays est mesurée. Le marché est déficitaire, ce qui explique le maintien des prix.