« Tous nos documents sont sourcés. Nous n’avançons pas masqués. Notre site a plusieurs angles d’entrée : l’alimentation et la relation homme-animaux. Face aux différentes formes de violence que nous avons subies dans l’exercice de nos métiers, nous proposons des informations honnêtes, vérifiées, sans fausse barbe », explique Loïc Henaff, un des fondateurs du collectif « les Z’Homnivores ». Il vise ici « les attaques des antispécistes qui, sous couvert, de défense de bien-être animal veulent la fin de l’élevage ».

Le collectif lance ce site d’information en direction des consommateurs « nos voisins, nos amis, nos familles avec qui nous débattons régulièrement », renchérit Danièle Even, agricultrice dans les Côtes-d’Armor. « Le débat a été confisqué. Nous sommes respectueux de ce que chacun veut manger. Nous sommes libres de choisir nos menus, nos consommations, nos modes de production. »

Tandis que Loïc Henaff enchaîne : « Nous nous sommes rassemblés à la “bretonne”, entre personnes touchées par cette violence que subissent éleveurs, transformateurs, industriels. Nous sommes un collectif, donc ouverts à d’autres associations. Nous sommes progressistes et humanistes. Nous avons rencontré des gens, philosophes, biologistes, chercheurs de l’Inra… »

Le site regroupe les informations et réponses pour satisfaire une curiosité sur l’alimentation ou répondre à des attentes de consommateurs. Avec des entrées très faciles et ludiques et des documents accessibles. « Il n’existait pas de site, officiel ou non, qui rassemble dans un même lieu ces informations de manière accessible à tous », déclare Danièle Even.

Marie-Gabrielle Miossec