« Notre ministre a radicalement changé de position en ce qui concerne les assurances récolte », s’est félicitée Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, lors d’un point de presse le 25 juin. Faisant suite aux intempéries survenues en juin, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, a reconnu devant le Sénat le 20 juin, que le « système actuel » n’était...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !