Alors que les négociations commerciales annuelles vont débuter entre les distributeurs et les industriels de l’agroalimentaire, le syndicat agricole Modef pointe du doigt l’échec des États-généraux de l’alimentation (EGA) et de la loi sur l’alimentation qui en a découlé (loi EGAlim), dans un communiqué en date du 23 octobre 2019. Il estime que les prix payés aux producteurs ont continué de baisser...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !