Le 17 mai dernier, la maire du Perray-en-Yvelines, choquée par la vue d’un champ traité au glyphosate près des habitations de sa commune, a pris un arrêté interdisant l’emploi de pesticides à moins de 150 mètres de toutes habitations ou lieux d’activité. Dans la foulée, des tests ont aussi été proposés gratuitement aux habitants afin de détecter la présence éventuelle de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !