Le coq condamné pour son chant matinal ou le propriétaire de canards accusé de nuisances sonores font partie des histoires qui amusent et auxquelles nous aimons nous intéresser. Mais ce type d’anecdotes n’est pas du tout révélateur de l’ambiance dans les campagnes. Avec mon équipe, au sein de l’Inra, nous avons lancé il y a une vingtaine d’années, un programme, toujours en cours, sur l’étude...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !