Le fléau n’est pas nouveau. Et le 6 août 2019, Jean-Mathieu Michel, le maire de Signes, dans le Var, est décédé, alors qu’il tentait d’empêcher un dépôt sauvage de gravats. Mais les mesures qui viennent d’être dévoilées par le gouvernement, montrent que la pratique des dépôts sauvages risque de se poursuivre encore quelques années, notamment dans les parcelles agricoles.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !