Dans son communiqué diffusé le 21 octobre 2019, le syndicat rappelle qu’il « avait assigné Emmanuel Besnier devant le tribunal de commerce de Paris pour obtenir la publication des comptes de la société BSA. […] Cette publication, prévue par la loi, est une étape importante dans notre combat pour plus de transparence et pour faire avancer la cause des éleveurs et des éleveuses face aux prédateurs de la valeur. »

« Examiner les résultats nets du groupe »

Que veut faire la Confédération paysanne avec ces chiffres ? « Examiner en détail les résultats nets du groupe et leur affectation. Dans une période où Lactalis rechigne à signer des contrats-cadres avec les organisations de producteurs incluant à leur juste hauteur la prise en compte des coûts de production, pour une juste rémunération des producteurs et productrices, il est important que la transparence soit faite sur les bénéfices engendrés par ce groupe. »

Cela fait plusieurs années que la Confédération paysanne a entamé un bras de fer avec le groupe laitier et dénonce la complexité des montages financiers. Après avoir déposé des plaintes pour extorsion des producteurs laitiers en 2015, saisi le médiateur des relations commerciales en 2017, puis manifesté en février 2018 devant le tribunal de Laval, elle s’apprêtait au début de 2019 à transmettre au parquet financier un rapport d’enquête sur Lactalis.

E.R.