Le secteur arboricole n’a pas été épargné par les gelées du mois d’avril. La Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) qualifie cette situation d’« iné­dite », surtout à ce stade de précocité de la végétation, qui bénéficiait de 10 à 15 jours d’avance en moyenne mi-avril.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !