Impossible d’acheter un bien ou d’envisager une transmission sans penser aux frais qui les accompagneront. Les frais d’acte comprennent, outre la rémunération du notaire, les frais liés aux formalités et les droits dus au Trésor public comme les droits de succession et de donation. Pour la plupart des actes, la rémunération du notaire est soumise à un tarif officiel, revu à la baisse en 2016.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !