Les investissements lourds qui touchent davantage au génie civil s’amortissent sur quinze ans. Avant même d’avoir commencé à forer, les recherches menées par un cabinet d’études spécialisé en hydrologie ainsi que le dépôt des dossiers administratifs pour les autorisations se chiffrent déjà entre 500 et 6 000 euros suivant le département et l’interlocuteur.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !