La Confédération paysanne et Interfel sont en désaccord par rapport à une norme reconduite par l’interprofession, mi-mai, et qui encadre la vente d’abricots (calibrage et emballage). La première craint que les petits producteurs soient mis en difficulté financière en raison d’un suréquipement obligatoire, quand la seconde met en avant l’origine France, le savoir-faire et la distinction des fruits de qualité de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
87%

Vous avez parcouru 87% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !