«Les agriculteurs demandent une revalorisation de leurs revenus grâce à leur travail. Nous l’obtiendrons en transformant la façon dont le prix est construit. Et en pesant de toutes nos forces sur les transformateurs, l’industrie, les acheteurs ! » Voilà comment, en quelques mots, Édouard Philippe, le Premier ministre, a répondu sur Twitter aux agriculteurs qui manifestaient le 22 octobre dernier. D’un côté...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !