«Depuis que nous avons amélioré l’aération et installé la brumisation, nos laitières supportent mieux les périodes de canicule, de plus en plus fréquentes. Elles pâturent la nuit. En stabulation, dans la journée, elles ne cherchent plus à s’asperger avec l’eau des abreuvoirs pour se rafraîchir. Et elles se couchent dans toute l’aire paillée, alors qu’avant, elles avaient tendance...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !