«Le recours au CDD saisonnier reste très majoritaire en agriculture. Mais face aux difficultés de recrutement de plus en plus prégnantes sur certains postes, on constate en effet un développement de l’intérim. Et ceci bien que le coût soit nettement supérieur pour l’entreprise. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de compétitivité… C’est, disons, une façon de s’acheter une forme...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
53%

Vous avez parcouru 53% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !