Au cours de l’assemblée générale de Tereos, le 26 juin à Saint-Quentin (Aisne), son président, François Leroux, n’a pas été réélu au conseil de surveillance, tout comme plusieurs de ses membres historiques, notamment Bertrand Magnien et Benoît Philippon. Les membres de l’ADCT (association de défense des coopérateurs de Tereos), qui menaient depuis un an la contestation, ne sortent pas...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !