Qu’ils soient agriculteurs, coopérateurs ou industriels, ils sont certains d’une chose : l’agriculture française n’est pas aussi compétitive que ses voisines européennes­. Pointant du doigt la perte de marchés au niveau national, européen et international de l’agriculture et de l’agroalimentaire français, la FNSEA, Coop de France et l’Ania (1) ont présenté leur « pacte productif ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !