Le projet d’arrêté instaurant des ZNT (zones de non traitement) de 5 à 10 mètres près des habitations ne passe décidément pas. Les agriculteurs, qui se sentent sans cesse harcelés, jugent ce projet comme une « ultime provocation ». Ils ont donc mis, du 23 au 26 septembre, le feu aux portes des villes de plusieurs départements.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !