Avec un cheptel porcin décimé par l’épizootie de peste porcine africaine (PPA), la demande chinoise de viande de porc ne se dément pas et devrait s’accélérer dans les prochaines semaines. « Des importations massives sont attendues au moins jusqu’à début décembre en vue des festivités liées au nouvel an asiatique, fixé le 25 janvier 2020, précise le Marché du porc breton...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !