Quelque 1 173 militaires sont chargés de traquer et capturer des sangliers autour de la zone démilitarisée à la frontière avec la Corée du Nord. Le but : lutter contre la propagation de la peste porcine africaine. Le septième cas ayant été localisé le 26 septembre 2019, un peu plus d’une semaine après la détection du virus en Corée du Sud, les autorités ont décidé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !