Pour pouvoir prendre ses fonctions, la nouvelle Commission doit être validée dans son entièreté par le Parlement européen, qui vit ainsi un moment unique de sa législature. Les commissions référentes pour chaque poste de commissaire ont un « droit de vie et de mort » sur les candidats.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !