À l’EARL Mandrou, à Lescure, dans l’Ariège, tout est fait pour faciliter le retour en chaleur des vaches et optimiser la productivité numérique, qui atteint un veau par vache et par an. « Nous soignons la préparation au vêlage, explique Jean-Louis Mandrou. Nos sols sont pauvres en cuivre et en zinc, et nos vaches manquent de ces deux éléments. » L’éleveur leur en apporte donc en complé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins maigres

Commerce régulier des broutards

La reprise d’activité sur l’ensemble des marchés à l’exportation renforce la demande. L’offre est certes plus abondante, mais toujours limitée dans la proportion d’animaux vaccinés et éligibles aux contraintes des différents pays.