Bertrand Gomard, agriculteur en Seine-Maritime, cultive une vingtaine d'hectares de lin sur les 130 ha de SAU de son exploitation. Le lin est une culture exigeante qui demande notamment de faire attention aux précédents. « Le lin a de la mémoire, si je récolte des betteraves dans de mauvaises conditions, 3 ans après je peux retrouver des défauts dans le lin que je vais semer », explique Bertrand Gomard. Cette culture, pour laquelle on a besoin...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
97%

Vous avez parcouru 97% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !