Installé sur 200 hectares dans le Gers, Stéphane Pavan produit la moitié en soja à destination de l'alimentation humaine. Ce débouché demande un cahier des charges rigoureux mais offre une meilleure rémunération qu'en alimentation animale.

Voir aussi la conférence "Quels débouchés pour le soja ?" organisée par La France Agricole lors du salon Innov-Agri 2015.

Adèle Magnard