Parce qu’il en avait assez des mensonges et idées fausses propagés par des associations abolitionnistes sur l’élevage, Étienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a décidé de parler de son métier et de montrer comment il travaille sur les réseaux sociaux : Twitter, YouTube, Instagram. Il encourage aujourd’hui les agriculteurs à s’adresser positivement et avec sincérité au grand public...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Parce qu’il en avait assez des mensonges et idées fausses propagés par des associations abolitionnistes sur l’élevage, Étienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a décidé de parler de son métier et de montrer comment il travaille sur les réseaux sociaux : Twitter, YouTube, Instagram. Il encourage aujourd’hui les agriculteurs à s’adresser positivement et avec sincérité au grand public et à jouer la carte de la transparence.

De son côté, Marie-Gabrielle Miossec, journaliste, rappelle les arguments en faveur de l’élevage tels que l’enrichissement de la biodiversité, l’équilibre de notre alimentation, de nos territoires, ou encore l’emploi. Elle évoque les buts poursuivis par les abolitionnistes, et aborde les véritables attentes de la société face à l’élevage.

Une émission réalisée par Village Semence à l’occasion du Salon international de l’agriculture, et animée par Aurore Cœuru, journaliste à La France Agricole.